Départ de la Montaz, point où nous laisserons notre chère Land Rover:

Land Rover

On traverse Valfroide (ce n’est pas si commode), et on monte par l’ancien chemin partant du Vallonnet. On passe ainsi aux ruines du chalet du Mollard du Bois (il a été détruit, je crois par le feu, il y a très longtemps, et il n’en reste qu’un bout de mur).

Le Mollard du Bois

Arrivés à Chanin, première chose à faire, comme d’habitude, fleurir la croix.

Fleurs sur la croixNuit

Ensuite la nuit vient très vite on dîne et on se couche.

 

 

Le lendemain, grand beau temps. Les Aiguilles d’Arves sont au rendez vous. Aiguilles d'Arves

 

On prépare la table pour un petit déjeuner au soleil… et en musique.

Transistor

Un dernier regarde vers notre village là en bas (Le Villard) Le Villard

Et enuite, on part en montant derrière le chalet. Dos

 

Après plus d’une heure d’ascendion, on commence à approcher de la Cîme des Torches, puis à être carrément dans son raide pierrier…

 

Col de l'Agnelin    Cîme des Torches

Enfin on arrive au sommet, et toujours un peu passionnés, on regarde surtout… son chalet là tout en bas… Côte de Chanin

Ensuite, on continue à longer les crêtes. On arrive aux premières neiges éternelles sur fond d’Aiguilles d’Arves, puis à des paysages incroyablement désolés, faisant penser à un sol lunaire. (Ce n’est sans doute pas pour rien que nous approchons du Col de l’Infernet), et des mouvements de roches curieux faisant penser à l’empreinte digitale de Dieu modelant les montagnes…

 

Névé        Cime de la Recoude          Empreinte digitale de Dieu

La promenade continue et on finit par arriver au Col de l’Infernet lieu présumé pour notre bivouac.

Col de l'Infernet

Mais il y a tant de vent que nous devrons descendre un peu pour être moins exposés. Là nous monterons notre petite tente de montagne et prendre notre repas presque chaud…

Tente de Montagne        Repas

Le matin, lever en compagnie de chamois qui sifflent en nous apercevant bouger.

Lever        Matin sous l'Infenet

On remonte quelques mètres pour aller voir la vue sur la Meije et les glaciers et on s’apprête à partir.

La Meije      Tente

 

Descendant, nous arrivons à la cabane dite "sur l’Arc", c’est un minuscule chalet, sans doute un des plus éloignés de toute vie humaine de toutes les Arves.

Sur l'Arc    Sur l'Arc    Sur l'Arc

De là, on redescend, on traverse un curieux ruisseau, on passe au Pré des Bruns…

Traversée

 

Enfin on arrive dans le fond de Vallefroide. Incroyablement joli et sauvage. La cabane ONF semble bien accueillante… mais son état de saleté l’est moins. Nous n’y séjournerons pas.

Vallefroide    Cabane ONF

Après, il faut cheminer dans le fond, parfois un lambeau de chemin existe encore, et souvent non. Alors il faut traverser la rivière. Pour cela, toutes les techniques sont bonnes: choisir les bonnes pierres (et avoir des grandes jambes), ruser en cherchant des aides naturelles… ou aller en force. De toute façon, prétendre garder ses pieds secs jusqu’au bout est un peu illusoire…

Traversée Torrent    Traversée sur un tronc    Plouf

 

 

Chanin vers le Mont-Blanc

Juillet 2009

Laisser un commentaire