chanin

Juin 2009

Angle du Chalet
Chanin

Petit séjour volé à l’emploi du temps, hors vacances scolaires, et tout seul aux Arves… et donc bien sûr, montée à Chanin.

En exclusivité, un film des derniers mètres de la montée en question, comme si vous y êtiez… C’est le moment tant attendu pendant les 2heures et demi que durent la montée…

Là haut, donc tout était en bon état, mais en remuant le foin dans la grange pour l’aérer, j’ai découvert que tout reposait sur une couche de plusieurs centimètres de foin tassé, mouillé et pourri. D’habitude, ce n’est pas comme ça. Sans doute qu’il y a dû avoir un vent peu ordinaire qui a fait entrer plus d’eau que d’ordinaire dans le chalet.

Chanin vu de l'Est

 

J’ai donc passé un certain temps à mettre de côté le bon foin, puis retirer avec une pelle à neige la couche pourrie et mouillée, pour la jeter dehors, puis remettre le bon foin en place.

Heureusement que j’ai pu faire ça en fait, le plancher était déjà trempé et aurait pourri à son tour…

 

Et pendant que j’y étais à jouer avec mon appareil de photo, j’ai fait un petit film de la descente à pieds dans le chemin. Il s’agit du chemin peu en dessous du chalet quand celui-ci pénètre dans les buissons appelés « vordets » qui sont des sortes de petites arcosses.

Cette partie du chemin est particulièrement jolie, avec des épingles à cheveux (appelées « voûtes ») très creusées, parfois de plus d’un mètre de profondeur, ce qui dénote leur ancienneté, tout comme leur tracé particulièrement sinueux.

 

Vous remarquerez aussi que la végétation est très rase. Il faut dire que début juin la neige n’est partie que depuis peu…

 

Laisser un commentaire