chanin

Juillet 2007

Enfin les grandes vacances, moment évidemment idéal pour profiter d’une maison faite pour être utilisée seulement de juin à septembre.

Chanin et les Aiguilles d'Arves

Anselme(10 ans) et Martin (8 ans) rêvaient de monter de nuit. En fait, c’est une bonne idée, rien n’est pire que de monter l’après-midi en plein soleil. Et le matin, il y a de la rosée, pieds mouillés garantis…

Le soir, après le dîner, on est bien, il ne fait pas chaud, et on n’est pas mouillé.

Monstre

Après quelques terreurs en traversant la grande forêt peuplée de monstres imaginaires, on arrive enfin. Malgré l’heure tardive, on n’oublie pas de fleurir la croix.

Fleurissement de la Croix

Le lendemain matin, temps superbe après une semaine de mauvais temps… On se lève tôt pour avoir le plaisir de voir le lever du Soleil sur les Alpes.

Contre jour au petit matin

Ensuite, il faut aller chercher de l’eau à la source. Mais que c’est beau quand on en revient…

Retour de la source

Et après enfin, petit déjeuner au soleil face à la belle vue…

Petit déjeuner en montagne

    

Dans la journée, on profite des abords du chalet… toujours avec le Mont Blanc qui nous surveille…

Martin et le MontBlanc

Et quand il fait beau, les soirées sont aussi magnifiques. On se fait un bon dîner sur le poêle et ensuite on le déguste dans la douceur du soir.

Grillades      Dîner en montagne

Mais il ne fait pas toujours beau, et là aussi il ne fait pas trop chaud… Et on arrive en haut en plein brouillard, et là ce n’est pas mal non plus… Question d’ambiance!

Montée à l'alpage     Arrivée dans le brouillard

Et puis enfin il faut ranger et se préparer à redescendre…

Rangements  

Mais en descendant, on prend le temps de travailler sur le chemin:

Là, la réouverture de toute une portion qui avait été oubliée depuis plus de 60 ans, tronçonneuse droit dans les arcosses. On voit le creux dans le sol indiquant que le chemin devait passer par là… mais comme on peut le voir au fond de la partie déjà débroussaillée, quand les arcosses ont poussé, c’est absolument impénétrable.

Pratiquement tout le chemin de Chanin était comme ça quand nous l’avons repris. Des centaines d’heures de travail en ont fait un joli chemin. Aujourd’hui, c’est l’un des derniers chemins muletiers de toute la commune de Saint Jean d’Arves, les autres ayant été soit abandonnés, soit détruits au buldozer.

Débroussayage

Et puis là, piochage pour rendre une autre portion de chemin mieux pratiquable.

Piochage du chemin       Piochage du chemin

Le pic reste caché quelque part sur le chemin… mais on ne vous dira pas où. Il nous a déjà été "emprunté". Nous l’avons retrouvé par hasard, réapparu mystérieusement au moins deux ans plus tard…

Une fois en bas on cherche des idées de promenades… Tiens, pourquoi ne pas monter sur le Montzard, on doit avoir une belle vue sur Chanin de là haut…

Chanin depuis le Montzard

Et même un panorama splendide des Aiguilles d’Arves à la Cîme des Torches.

Panorama des Aiguilles à l'Agnelin

Et en prime si vous voulez un joli fond d’écran avec les Aiguilles d’Arves vues de Chanin au petit matin.

Si vous voulez la photo en très haute définition, il vous suffit de la télécharger et de la mettre à la bonne dimension…

Les Aiguilles d'Arves

Laisser un commentaire