chanin

Pâques 2017

Première visite de printemps à Pâques. Pour le plaisir… et vérifier que tout va bien après les vents souvent extrêmes qui ont été enregistrés cet hiver.

Pour monter en évitant la neige, on peut le faire dans les pentes des « Travers » au dessus de Valfroide. C’est très très raide, mais grâce à ça et à l’exposition sud, la neige y part vite

Montée au dessus du Revi par les Travers

Et en arrivant en haut, passage d’une sorte de corniche de terre, et là d’un coup le chalet nous saute aux yeux dans sa neige. Belle apparition!

Chanin dans la neige de Pâques

La neige est encore bien présente autour du chalet: (Là on voit Martin qui a enfoncé jusqu’à la cuisse dans la neige!)

Mais derrière, comme d’habitude, le vent a fait une grosse congère qui libère entièrement l’espace juste devant la grange:

La porte de la grange de Chanin et sa croix

 

 

Martin devant Chanin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanin et les aiguilles d’Arves

A bientôt

chanin

Hiver 2017

Février 2017:

Certains audacieux montent vers la cime des Torches à ski. Et certains facétieux utilisent le chalet comme tremplin à la descente!

Chanin tremplin de ski

Merci à Michel Caplain pour la photo prise d’avion le 16 février. Chanin est le seul chalet à profiter d’une surveillance aérienne très attentive. C’est précieux d’autant qu’il est souvent bien difficile d’y monter l’hiver. (Vous pouvez voir les photos de Michel Caplain là: http://mto38.free.fr/jpegs/)

 

chanin

Toussaint 2016

En montant à Chanin pour la dernière visite avant l’hiver, et tout bien fermer avant l’arrivée de la neige:

Sur le chemin de la montée

Et là déjà: bonne surprise, le tonneau que nous avions installé pour remplacer l’ancien qui fuyait (voir épisodes précédents) a bien gardé l’eau! Chic.

Le tonneau est plein!

Et les aiguilles d’Arves sont toujours là:

Chanin et les aiguilles d’Arves

 

Ensuite inspection des tôles du faîtage… avec vue imprenable sur le Mont Blanc.

Vue depuis le toit de Chanin sur le Mont Blanc

Et pose philosophique:

On ne se lasse pas d’admirer les Aiguilles

A bientôt pour le printemps 2017, une nouvelle saison.

A bientôt!

chanin

Un peu de neige

Michel Caplain est passé en avion au dessus de Chanin le 21 janvier dernier, et il nous apporte ainsi des nouvelles fraîches (merci) :

photo http://mto38.free.fr/

 

Et vu sur sa crête (tout petit) avec les Aiguilles d’Arves en arrière plan :

photo http://mto38.free.fr/

chanin

Mai 2016

Escapade en solo les 27 et 28 mai 2016

IMG_5142

Après un hiver bien enneigé, je retrouve notre maison en bon état.

IMG_5141

Quel bonheur aussi de poser ses chaussures (les fidèles « super guide » en cuir)   IMG_5136Tout a bien passé l’hiver, même les dessins historiques que chacun des enfants a fait lors de leur première montée au chalet à l’âge de 6 ans (il y a plus que trois dessins parce qu’ils en ont refait après parfois…)

IMG_5153

Voici les photos de la « cuisine » (en fait la seule pièce habitable faisant office aussi de salon, de salle à manger et de chambre à coucher)

IMG_5154

IMG_5156   IMG_5157

Comme il se doit, le lendemain matin tôt montée plus haut en montagne pour dire bonjour aux chamois toujours nombreux dans ces coins reculés où ils sont peu dérangés:

IMG_5150IMG_5145

A la descente j’en profite en général pour travailler un peu sur le chemin (il y a à peu près 10 km de chemin à entretenir). Je prévois de piocher certains passages désagréables pour les pieds. Pour ça il y a toujours une pioche, un « pic » comme on dit là bas, caché quelque part au bord du chemin. Ca m’évite d’avoir à en monter un à chaque fois.IMG_5171

 

 

 

 

Et là surprise, mon pic a disparu, quelqu’un a dû me le voler!

Ca m’agace. Je voudrais dire aussi comme on dit: « celui qui a fait ça, ça ne lui portera pas chance ». Mais ce serait peu charitable. Après tout tant pis, j’en remonterai un autre j’imagine que mon voleur n’a peut être pas besoin de deux pics?

 

Mais meilleure surprise, je vois sur le chemin un curieux objet rouge. Je regarde, c’est un embout de piolet. Sans doute un skieur parti pour la cime des Torches en hivernale l’aurait perdu à la descente dans le chemin arraché par une « arcosse ». En tout cas c’était quelqu’un de bien renseigné, le chemin que j’utilise et qu’il a pris judicieusement n’est indiqué sur aucune carte!IMG_5172

 

 

 

 

Et puis retour à la maison du Villard en bas…

IMG_5167

 

 

IMG_5143

chanin

Pâques 2016

Première visite après l’hiver: Pâques 2016

IMG_4997

En avril, il n’y a plus de neige en bas…  on monte donc d’abord facilement dans la forêt.

IMG_4976

 

 

 

 

 

 

 

Puis il faut quitter le chemin pour essayer de trouver un passage bien exposé au sud dans les travers au dessus de Val Froide qui soit en herbe. C’est épuisant… et en haut, après 3 heures de marche, IMG_4982on retrouve la neige… et la fatigue gagne. (Mais le chalet est juste derrière la crête)

Le chalet, lui a bien passé l’hiver, il a encore son petit tas de neige devant la façade même si le vent en a balayé beaucoup autour :

IMG_4998

Et derrière, toujours la congère qui fait que la porte de la grange reste toujours accessible (c’est bien pratique).

IMG_4987

 

 

 

 

A l’intérieur, encore de la neige mais tout va bien:

IMG_4989

 

Et il ne reste plus qu’à redescendre… et cette fois la neige est un avantage: la ramasse est formidable.

IMG_4993

 

IMG_4999

chanin

Toussaint 2015

Visite d’avant l’hiver à la Toussaint 2015

La Toussaint peut offrir des situations très contrastées… Là chance, temps sublime et pas encore de neige.

IMG_4355

Surprise en arrivant, une bonne âme a monté notre bois… (L’été on coupe des « arcosses »  (aulne vert) tout en élargissant le chemin, on les laisse sécher un an (pour qu’ils soient moins lourds) puis on les monte à dos. Un promeneur bienveillant donc avisant un de nos tas l’a monté. C’est chic.

IMG_4334

On en profite pour monter plus haut voir les chamois…

IMG_4371

 

 

 

 

 

 

 

Puis du temps merveilleux passé en montagne:

IMG_4353

IMG_4356

IMG_4361

 

 

 

 

 

 

Et le chalet bien hermétiquement fermé pour supporter l’hiver où il aura à subir pendant plus de six mois l’enfermement dans la neige avec des vents à plus de 100km/h sur son arête, on peut redescendre…

IMG_4338

chanin

Eté 2015

Une semaine entière de beau temps passée en montagne, une merveille pour commencer l’été à la fin juin

Chanin et les Aiguilles d'Arves

Sur place: du bon temps: après la fatigue de la montée, le repos:

ArriveeTable

Et d’autant qu’en bas, c’est la canicule. A 2200m d’altitude, il fait environs 15°C de moins qu’en plaine. Nous avons une campagne climatisée.

Et puis, l’appel de la montagne, on part se promener

Arriere-Cochons

En montant dans l’herbe, Martin a même retrouvé son iPhone qu’il avait perdu en montant à ski à Noël dernier (voir les actualités de 2014). Et surprise… Il marche encore!.

Maitre

En étant courageux, on peut même aller au sommet de la Cîme des Torches à presque 3000m.

Vue magnifique, du massif de la Meije d’un côté au Mont Blanc de l’autre.

 

Kairn

Le sommet de la Cîme des Torches.. Ouf, c’est tout de même fatigant!

Et on voit même le chalet tout petit en bas… (Petit point blanc en bas de la langue d’herbe)

Vue-Agnelin

Au programme également: faire les foins. Il faut bien renouveler nos litières…

Foins   Barillon   Grange

Et aussi: d’autres travaux utiles: tous les ans quelques centaines de mètres de chemin à restaurer (le chemin de Chanin fait presque 10 km au total à entretenir). Là, c’est le chemin de la source qui devenait difficile à pratiquer, surtout avec 40 kg d’eau sur le dos, le piochage s’imposait.

Chemin-source

Et le retour au chalet de la source est toujours le bonheur d’une belle apparition:

De-source

Et puis encore et toujours du piochage, cette fois, l’histoire sans fin de tentative de remettre de l’eau dans notre mare (la « gouille »). L’idée cette fois, bien réaménager la petite combe qui devrait l’alimenter lors des orages… on verra: (mais pour l’instant plus d’eau sur notre front que dans la gouille).

Gouille

Et retour au chalet:

 

Arriere

 

 

pour voir le magnifique panorama:

Panorama

 

Et puis il n’y a plus qu’à redescendre, retrouver notre maison plus confortable dans le village:

Jericho

Et redescendre dans la vallée pour aller prendre le train.

Là aussi choc des cultures: Notre vieille Land Rover est laissée pour la jolie voiture de notre ami qui nous amène à la gare:

LandRover   Maseratti

Aiguilles

 

 

 

 

 

Ski à Chanin

Ski à Chanin

A Noël, Chanin est déjà bien dans la neige, l’idée de passer une nuit là haut germe, il n’y a qu’à préparer les skis:

Départ en voiture de Pré Rieux

Départ en voiture de Pré Rieux

La Land est débrouillarde, mais elle n’ira pas beaucoup plus loin!

Ensuite monter et monter, mais les journées sont courtes à Noël, et ce ne sera qu’à la nuit tombée que nous arriverons au chalet:

Arrivée au chalet

Arrivée au chalet

Après une nuit fraîche, il fait plutôt beau,

Chanin à Noël

Chanin à Noël

Alors on peut continuer à monter: on rechausse les skis et on monte :

Martin-Depart-Chalet

Départ du chalet en peaux de phoques

 

Chalet vu de haut en montant

Chalet vu de haut en montant

 

 

 

 

 

 

 

On s’élève vers la cîme des Torches:

Peaux de Phoque

Montée à peaux de phoque

Et on nous voit monter en tout petit depuis le village (Le Villard):

Skieurs au dessus du chalet

Skieurs au dessus du chalet

Et finalement, arrivant sur la crête, on ne prendra pas le risque de continuer beaucoup plus loin!

Ski sur l'arête

Ski sur l’arête

Alors on enlève les peaux de phoque et on se prépare à la descente.

Sur l'arête

Terminus sur l’arête

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La descente est difficile, la neige très croûtée au départ, c’est l’occasion de perfectionner ses virages sautés. Et quelques bonnes chutes, en arrivant au chalet Martin s’apercevra qu’il a perdu son iPhone dans une chute. Pas le courage de remonter! Il sera retrouvé début juillet dans l’herbe, six mois plus tard, rechargé, il fonctionne parfaitement!

Descente: le père style chasseur alpin vintage avec des skis « haute route » de 1970 et des souliers à lacets en cuir.. et le fils en paraboliques:



Et enfin on arrive:

Arrivé au chalet

Arrivé au chalet

A bientôt!

Comme d’habitude, on profite de la Toussaint pour faire une dernière visite au chalet avant l’hiver, vérifier que tout est bien fermé, et le préparer à passer ces quelques mois particulièrement rudes.

Il y a déjà de la neige et l’ambiance est sombre. Le chalet semble bien loin là haut sur sa crête (on le voit tout petit qui se détache sur le ciel).

Chanin vu depuis le bas du chemin de montée.

Chanin vu depuis le bas du chemin de montée.

Mais à force d patience, ça avance, et on arrive sur la « reine de Chanin » (synclinal perché juste sous le chalet):

IMG_0345

En arrivant au chalet, surprise, un des sacs de sable que nous avions voulu monter cet été et qui était resté sur le bord du chemin est arrivé miraculeusement devant la porte du Chalet. Merci au généreux courageux anonyme. En général, on trouve plutôt que le sac est trop lourd que trop léger!

IMG_0347

Un petit tour à la source pour s’approvisionner, elle est déjà bien gelée, mais encore utilisable…

IMG_0352

Après une bonne nuit, il fait froid, mais grand beau!

 

IMG_0360

Alors on part se promener voir les chamois… et nous avons la chance d’en croiser un bon nombre, comme souvent d’ailleurs.

IMG_0364 IMG_0363

IMG_0362

Et la vue est magnifique!

IMG_0369

 

Puis retour vers le chalet:

IMG_0371

Et travail de rangements…

IMG_0373IMG_0376

Et on est prêts à redescendre. Il n’y a plus qu’à fermer le chalet:

IMG_0389

Et au revoir!

IMG_0375

 

 

 

Articles plus anciens »