Eté 2020

Eté 2020

Chanin éclairé par le soleil et les Aiguilles d’Arves. Pour avoir cette photo il faut se lever tôt: la façade est en fait tournée vers le nord et est donc à l’ombre dès 8 ou 9h du matin!

Chanin, ça commence par un chemin: 2h 1/2 depuis le plus haut qu’on puisse laisser notre bonne voiture (au Besset)

Land-Rover

Mais le chemin est tellement joli que c’est un enchantement!

Chemin

Vue à 100km

On voit le Mont Blanc dépasser dans le ciel un peu à droite.
Encore à droite du Mont Blanc: la pointe du Vallon, puis la cime Noire, puis le Perron des Encombres et enfin au loin de Mont Pourri.

A gauche du Mont Blanc, Le grand pic de la Lauzière (juste au dessus du sommet du Mont Charvin). Puis encore à gauche se perdent dans les brumes différents sommets jusqu’aux Glières (entre Annecy et La Roche sur Foron). Je crois que le sommet le plus lointain que l’on voie de Chanin est la montagne de Sous-Dine qui est à 93 kilomètres à vol d’oiseau et La Roche Parnal à 94 km.

Un peu plus à gauche, on voit la Tournette au dessus du Lac d’Annecy puis c’est Belledonne.

Cet hiver, le vent a soufflé très fort! De nombreux sapins sont tombés en travers du chemin. Donc avant même de monter, quelques demi journées de bucheronnage:

Sapins en travers du chemin

Sapins coupés!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Chalet toujours fidèle à son poste:

Mais avant même de poser le sac, tradition oblige, fleurir la croix!!!! Nous n’y manquons jamais. Est-ce de la superstition, du respect de la tradition, de la spiritualité? Peu importe. Il y a toujours eu une croix à cet endroit, sauf une fois où elle a été volée. Le chalet a été détruit par la tempête dans l’hiver qui a suivi… Celle là a été offerte par les anciens propriétaires, avec juste une petite erreur sur l’altitude: Chanin est à 2200m, pas 2250. Désolé pour ceux qui règlent leur altimètre en passant!

Croix de Chanin

Vue vers Belledonne et La Toussuire

L’intérieur du chalet, lui a plutôt bien passé l’hiver, malgré la neige et les souris!

Dallage antique!!!

Cuisine de Chanin

Et autre problème: la sécheresse considérable fait que la source ne coule presque plus… Alors des travaux sont nécessaires pour lui rendre un peu de vigueur!!!

Source de Coirnavan

Le chemin de la source est une merveille: on y voit de chamois en quantité:

Chamois

C’est d’ailleurs près de la source que se trouve la cabane de Coirnavan cabane en tôle ouverte à tout promeneur égaré ou perdu!

Cabane de Coirnavan

Et quand on revient vers le Chalet, il apparaît d’un coup quand on passe la crête, c’est toujours une apparition merveilleuse!

Chanin seul sur son arête

Et toujours heureux de retrouver nos trois voisines: les aiguilles d’Arves

Aiguilles d’Arves

 

Les soirées sont parmi les moments les plus agréables, et c’est là que la montagne est la plus belle. Et expérience que la majorité des randonneurs ignorent: ils se lèvent tôt le matin, et rentrent chez eux l’après midi. C’est un privilège de pouvoir profiter de ce beau moment tout en restant en montagne!

Et quand il fait nuit, on passe une bonne soirée dans la cuisine

Soirée à Chanin

Et le lendemain, ne pas faiblir, encore du travail pour débroussailler le chemin et piocher.

 

Piochage

Arcosses volants!

Et sous le chalet, du gros gros travail,

Débroussaillage du chemin

Ce qui permet en plus de préparer du bois à monter l’été prochain (quand il sera plus sec et donc plus léger à porter) pour le poêle (Rappelons qu’à 2200 m les arbres ne poussent pas et donc qu’il faut monter tout le bois qu’on brûle!!!)

Réserve de bois

Et quand il faut redescendre… on ferme la porte jusque la prochaine fois:

Porte

Reste à se consoler avec les vues d’avion ou de drone:

Chanin et les aiguilles d’Arves

Et repos au Villard

Le Villard à Saint-Jean-d’Arves

A bientôt

Toussaint 2019

Comme chaque année court séjour en montagne pour bien tout fermer pour l’hiver.

Chanin et le Mont Blanc

Temps magnifique (après une semaine de pluie). Les Aiguilles toujours bien là veillent

Aiguilles d’Arves

Chanin et la chaîne de Belledone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l’hiver, tôle clouée sur la porte (et d’autres protections encore à l’intérieur). Même comme ça, la neige entre dans la cuisine. Il suffit d’une petite fente et le vent soufflant longtemps finit par faire entrer la neige… Et puis le souris… qui sont bien contentes de trouver un abri, et qui sont prêtes à tout manger, même le plastique des bouchons de jerricans!

Bien fermé pour l’hiver!

Et puis chantier de l’année: la réouverture du chemin montant par Coirnavan.

On le voit là faire ses jolis zig-zags sur la croupe herbeuse:

Coirnavan

Tout en haut à gauche se trouve la cabane en tôle qui a été héliportée là dans les années 60 après que le chalet ait été emporté par une avalanche. Plus personne n’ayant revendiqué la propriété, je crois que c’est maintenant à la commune (?). La cabane peut faire office d’abri en cas de problème, mais son manque d’entretien la rend peu accueillante!

Le chemin part du sommet des voûtes du Mottet (les lacets du chemin qui montent doucement au milieu des sapins). Et au lieu de bifurquer à gauche vers la traversée pénible d’arcosses, on part à droite pour traverser le ravin de Coirnavan et monter jusqu’à la cabane. Ensuite on retraverse par la source de Chanin pour rejoindre le chalet.

Mais beaucoup de travail! (4 demi journées pour faire le minimum). Dans les arcosses, les arbres et autres, puis pour refaire la traversée du ravin, un peu de piochage, ça change de sport)

 

Débroussaillage

Piochage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais voilà donc trois chemins praticables pour monter à Chanin. Celui par le Revi est le meilleur. Celui par les voûtes du Mottet (chemin historique) aurait besoin d’entretien dans le Mottet et la traversée d’arcosses, j’espère le faire l’an prochain. Et maintenant celui de Coirnavan qui est une variante du second. Il passe tout bien (avant que ça repousse). Ces lacets dans l’herbe sont magnifiques.

Le choix peut se faire en fonction de l’heure de la journée. Coirnavan est très exposé au soleil, donc bien agréable tôt le matin ou le soir. Celui par le Revi est le plus régulier, varié et ombragé, et on arrive vite sur la crête ce qui donne belle vue!

Chanin et les aiguilles d’Arves

La neige a déjà bien fondue… Mais toutes les voûtes (épingles à cheveux en français) sous Chanin sont encore en neige, alors pour ne pas brasser inutilement, montée droit sur l’arête qui elle est en herbe.

Et quelle émotion quand le petit chalet apparaît enfin!!!

 

Et enfin un peu de neige quand même, et on arrive quand même…

… juste pour préparer le dîner que la douceur du jour permettra de prendre dehors en profitant de la vue exceptionnelle.

Et superbe coucher de soleil!

Le lendemain matin, même douceur, et petit déjeuner face au Mont Blanc (à 100km de là)

Puis quelques petits travaux… dont remplacer le chapeau de cheminée que la tempête de l’hiver avait emporté. J’espérais le retrouver quelque part… Mais impossible, il a dû aller très très loin! C’est dommage, c’était un chapeau turbo formidable, quelle que soit la direction du vent, le poële tirait toujours bien… Celui là est plus rustique, mais il fera l’affaire!

Un petit coup d’oeil en passant à notre village tout en bas: Le Villard, on le voit bien depuis Chanin… (et inversement, c’est pour ça que nous nous y sommes installés)

Et après du bon temps passé en montagne, il faut songer à redescendre. Quand tout est bien rangé dedans, on ferme!

 

Mais la descente est laborieuse, on en profite pour faire de l’entretient de chemins. Ici la traversée de la combe de Coirnavan, chemin pratiquement perdu qui mène aussi à Chanin, que nous allons travailler à remettre en état!!

A bientôt!!!

 

 

 

 

 

 

Chanin sous la neige d’avril

Arrivés au rieu du Vallon, grosse surprise: le ravin est entièrement rempli d’une gigantesque avalanche. C’est la première fois en 40 ans que je vois ça!

Dans tous les cas, ça facilite la traversée!

 

Grosse avalanche dans le rieu du Vallon

Puis il faut monter, mais toute la croupe de Chanin est encore en neige. Pour l’éviter, nous prenons le chemin du Revy au dessus de Valfroide, puis droit dans les travers jusqu’à la reine Chanin. Là c’est exposé sud, et il n’y a pas de neige, mais c’est très très raide!

Montée par les travers du Revy

Et de la reine (synclinal perché) il n’y a plus qu’à chausser les raquettes!

Au chalet, il y a encore beaucoup de neige, et c’est tant mieux, la neige remonte sur les toits et tient la maison contre les vents de tempêtes!

Mais impossible d’entrer dans la cuisine, nous nous contenterons de la grange, dont la porte est, elle, toujours dégagée grâce à un tourbillon providentiel formant une congère autour de l’arrière de la maison.

 

Et après un pique nique bien mérité, on redescend, et on retrouve au village (Le Villard), une ambiance presque estivale… quel contraste!

Maison au Villard

 

 

 

 

J’avais vu aux jumelles des skieurs passant près de mon chalet… Le lendemain j’avais un message d’un proche des aventuriers m’en parlant, et qui m’a gentiment donné deux photos…

Merci

Eté 2018

 

Chalet de Chanin

Chanin vu du ciel

Chanin vu depuis un drone… De Chanin, les aiguilles d’Arves sont omniprésentes, mais difficile de les avoir en même temps que le chalet de face… Voici chose faite!

Vers le Pic du Mas de la Grave

Sur les arêtes vers le pic du Mas de la Grave (3020m). Là c’est la cime de la Recoude… A la quête du Génépi !

Temps menaçant à Chanin

Temps menaçant, l’orage n’est pas loin… Et quand il y a un orage à Chanin… c’est un moment inoubliable, on est au milieu de la fête…

Mai 2018

Visite de printemps en mai 2018

Chanin à la fonte des neiges

 

A 3/4h de marche de la voiture: le bia (ruisseau) du Vallon. Les vieux panneaux disent Chanin 1h30, les nouveaux en jaune 2h… les performances du touriste moyen baissent. (En fait il faut 1h30).

Panneau indicateur au ruisseau du Vallon

 

Et là le ruisseau sous la pluie offre une ambiance un peu particulière!

Le ruisseau du Vallon

 

En montant par l’arête, le chalet apparaît d’un coup… Encore beaucoup de neige, il a fallu laisser le chemin pour monter droit dans l’herbe sur l’arête.

 

Et donc 1h 1/2 après le ruisseau, on arrive par un temps maussade:

 

Mais le lendemain matin, il faut beau, et on peut saluer les aiguilles d’Arves!

 

Un petit tour pour aller voir les chamois… et Chanin toujours fidèle pour surveiller la vallée!

Chanin et la vallée de la Maurienne

Chanin, le mont Charvin et le Villard

 

En redescendant, des traces de loup sur la neige!

Puis on entre dans la forêt:

Forêt du Revi

Et retour dans la maison (plus confortable) du Villard!

 

Chanin!

 

Photographie prise d’avion par M. Caplain le 8 avril 2018

 

Photo © Michel Chapelain – Merci à lui !

Toussaint 2017

Vive le beau temps magnifique de Toussaint!

Chanin

On monte vite en montagne, comme toujours le soir pour qu’il ne fasse pas trop chaud:

Montée dans la forêt

Et après encore de grandes promenades en montagne: repos du guerrier:

Repos sur le toît du chalet

Et bonsoir aux aiguilles d’Arves sur le chemin du retour.

Aiguilles d’Arves

Pentecôte 2017

Toujours un bonheur cette petite montée au printemps:

 

Sur le chemin de Chanin

En haut, l’herbe est encore toute rase, la neige vient de partir:

De Chanin vers les Aiguilles d’Arves

Mais on se prépare un bon dîner: diots de Savoie, pommes de terre cuites dans le chaudron au feu de bois, et château Bechvelle pour accompagner, on ne se refuse rien!

Déjeuner en plein air

Cuisine au chalet

Le lendemain, promenade en montagne, on croise des chamois, bien sûr, et là un magnifique vautour fauve qui nous tourne autour:

Gypaète barbu

 

Articles plus anciens »